• Un an et un mois et demi plus tard, pour être précise... J'avais envie de faire un petit bilan de cette année passée où je pouvais acheter des vêtements.

    Est-ce que je me suis rattrapée après mon année sans achats?

    Est-ce que j'ai cousu-tricoté beaucoup de choses pour moi?

    Est-ce que mes armoires sont toujours aussi remplies?

    Voyons... Non, je ne me suis pas rattrapée. Je n'ai pas fait de folies cette année, de loin pas. Je sais exactement ce que j'ai acheté: des nouveaux sous-vêtements (les miens étaient bien trop usés, et j'utilisais moins de la moitié d'entre eux), 1 jeans, 1 pantalon, 6 paires de chaussettes (là-aussi, les miennes étaient usées...), 2 leggings, 2 jupes, 1 robe (qui ne me plaît pas pour finir...), 2 sous-pulls et 1 t-shirt.

    Pas de chausssures. Ni de veste (pourtant j'en aurais besoin). Pas de pull ni de gilet (et là j'en ai plus que besoin, ça devient vital!).

    J'ai refait un tri. Dans mon armoire et mes chaussures. Je pourrais en refaire un, mais avant cela je dois absolument me tricoter des pulls et gilets... Ce sont mes prochains projets, j'ai déjà repéré les modèles que je vais réaliser, je cherche le bon coton / la bonne laine, et je m'y mettrai une fois le rush du déménagement passé.

    En fait c'est très agréable, parce que cette année de sevrage de shopping m'a apporté énormément. Plus que jamais, je réfléchis à 2 fois avant de faire un achat. J'inspecte la pièce sous toutes les coutures, j'évalue la solidité du tissu, les finitions, la teinture. Est-ce que cet habit va durer? Un achat est à présent un vrai investissement. Les couleurs correspondent-elles à ma palette? Avec quoi vais-je pouvoir le porter? Il faut que je puisse le porter avec minimum trois autres pièces et des chaussures que je possède déjà, sinon ça n'en vaut pas la peine... J'arrive maintenant à focaliser mes envies sur ce qui me va vraiment, ce dont j'ai vraiment besoin et ce qui en vaut vraiment le coup. Je forge mon style. Et ça, c'est précieux!

    Je suis toujours à la recherche de l'armoire idéale, minimaliste mais créative, originale, pleine de matières naturelles et de coupes parfaites, basique et accessoirisable. Je rachète petit à petit ce qu'il me faut, en essayant toujours de privilégier des marques éthiques et écologiques. Ce n'est pas toujours simple. Et mon budget est toujours aussi petit, c'est pourquoi j'espère avec mon petit vide-grenier réunir un petit pécule que j'utiliserai uniquement pour ma "nouvelle garde-robe". Si vous avez envie de voir à quoi elle va ressembler, rendez-vous sur mon board Pinterest consacré.

    Un an sans nouveaux vêtements - un an plus tard...

    Vous verrez que j'essaie de  faire la part belle à certaines chouette marques (Komodo, People Tree, IDEO (qui a malheureusement cessé leur activité en avril...) et d'autres), que je garde quelques pièces de la Red*ute par exemple (petit budget oblige, mais je dois d'abord savoir où elles sont fabriquées... c'est un autre épisode) et surtout il y a quelques jupes et robes que je souhaite réaliser en couture et les fameux pulls et gilets en tricot.

    Voilà donc mon petit bilan. Le petit vide-grenier est à présent ouvert, vous y trouverez pour le moment livres et chaussures, les vêtements et tissus devraient arriver tantôt si tout va bien.


    6 commentaires


  • Voilà la petite "surprise" dont je vous parlais il y a deux semaines... L'actualité chargée de ces derniers temps a fait que la diffusion du reportage a été plusieurs fois repoussée. Ça fait tout bizarre de se voir ainsi, mais j'adore voir Pain d'épice attendre sagement sur le lit. Trop chou!

    Et puis bien sûr, je suis contente que le sujet fasse parler de lui, si ça pouvait juste faire réfléchir quelques personnes, alors mon but serait atteint!

    Je reviens demain avec un immense scoop, tenez-vous prêts... ;-)

    14 commentaires
  • Après presque 8 mois d'aventure, je me suis rendue compte du plus important, à mes yeux: "Le luxe, c'est ce qui se répare" (dixit un des anciens directeurs de la maison Hermès, et j'ajouterais même que le luxe, c'est ce qui dure).

    Et je constate que les pièces de ma garde-robe que j'ai le plus de plaisir à porter sont des vêtements que je possède souvent depuis plusieurs années (presque 10 ans pour certaines) et qui n'ont pas bougé. Ce sont des habits de qualité, qui ne sont pas devenus informes à force d'être portés, dont la couleur n'a pas passé à mesure des lavages, dont la coupe est nickel, qui me vont parfaitement et dont je ne me séparerais pour rien au monde. Ils ont résisté à un grand nombre de tris. La plupart n'ont même pas un trou, pas une trace d'usure!

    D'autres, par contre, ont subis les assauts du temps et/ou du frottement. Comme le zip de ma botte droite fétiche. Je le sentais venir, j'avais de plus en plus de peine à le fermer et un jour, c'est le drame, complétement cassé, je ne peux plus du tout fermer ma botte! (vous avez remarqué comment ce genre de choses arrive forcément quand vous avez un train à prendre avec votre fille de 17 mois en écharpe dans le dos et que vous devez ensuite rentre à pied depuis la gare?)

    J'adore ces bottes. Et elles m'ont coûté cher (450.- CHF). C'est le milieu de leur 3e hiver. A part le zip cassé, elles sont en très bon état. Alors?

    Des pieds et des mains

    Photo par Dimit®i, Flickr sous CC

    Direction le cordonnier! Qui, pour 60.- CHF, me remplacera le zip complétement kaput, traitera l'autre pour éviter la même mésaventure et cirera 3 fois la paire pour lui redonner un bel aspect de comme neuf et nourrir le cuire (chose que j'ai tendance à oublier de faire...). Le cordonnier me confirmera également que oui, on peut faire resemeler des bottes pareilles, histoire qu'elles durent encore plus longtemps.

    Alors, encore une fois, je trouve que cela vaut vraiment la peine d'investir dans des articles de qualité qui dureront longtemps, dans des coupes "intemporelles" (ce qui ne veut pas forcément dire classiques!), dans des couleurs dont vous ne vous lasserez pas avec le temps, et dans des matières nobles.

    Et vous? Vous avez des vêtements chouchou, qui vous durent depuis des années et vous semblent inusables?

    3 commentaires



  • J'aimerais bien, partir, faire ma valise, marcher avec elle au bout de mon bras, le long des rues enneigées, n'entendre que le bruit de mes pas étouffé par toute cette neige, tout ce blanc, ce presque silence...

    Une petite sélection hivernale, du chaud, du beau, du bio, pour ne rien gâcher...

    votre commentaire
  • feuilles mortes


    Et voilà, chose promise, un petit bilan de mi-parcours sur mon projet de tenir un an sans acheter de nouveaux vêtements ni accessoires.

    Je suis en fait étonnée par la facilité avec laquelle je me suis faite à ce rythme de vie. Moi, l'ancienne acheteuse compulsive, j'arrive très bien à ne pas être torturée par cette situation. Il y a quelques bonnes raisons à cela je pense:

    - J'avais déjà une armoire bien conséquente. J'ai fait du tri avant de commencer le projet, et j'en ai à nouveau fait cette semaine. Il me reste encore largement de quoi tenir jusqu'à mai 2011! Il serait peut-être intéressant que je fasse la liste complète des vêtements avec lesquels je tourne?

    - Il me reste encore dans mon armoire des vêtements que je ne porte pas... Ce sont souvent des vêtements reliés à un souvenir particulier. Je dois encore trouver quoi faire avec ceux-ci, peut-être un patchwork souvenir? Ou simplement les jeter, après tout ce ne sont "que" des habits... Et ils commencent à m'encombrer, à l'heure où j'aspire à plus de vide dans mes possessions.

    - J'essaie d'être créative sur ma manière de composer une tenue le matin. Là, j'ai encore un peu de peine, mais je tiens le bon bout je pense. Il faudrait que je puisse me confectionner quelques accessoires (fleurs pour les cheveux, broches oiseaux, boléros...), mais là je ne trouve plus trop le temps pour coudre ou tricoter.

    - J'ai toujours cette possibilité de me concocter de nouveaux habits, même si je ne l'ai pas beaucoup utilisée pour le moment. C'est bien que je n'ai pas BESOIN de plus, non?

    - J'ai troqué quelques pièces de ma garde-robe dans un troc en bas de chez moi. Contre quelques habits, j'ai donc une nouvelle robe et une nouvelle jupe. Chouette!

    Par contre, avec la neige qui tombe dru là dehors, je constate que j'aurais besoin de quelques vêtements qu'il me manque pour le froid polaire de nos altitudes... Oh, pas grand chose, deux sous-pulls légers en coton style tunisien (encolure ronde qui s'ouvre avec quelques boutons, allaitement oblige), une paire de gants (je ne retrouve plus les miens, damned!), un bonnet chaud (j'ai tricoté qqch avec le fameux écheveau, mais je ne suis pas convaincue, il faut que je le détricote) et une paire de chaussures pour la neige. J'ai bien de belles bottes, mais elles ne sont ni bien étanches, ni chaudes. Comment faire? Je vais déjà essayer de trouver une belle paire de bottes chaudes, étanches, jolies, adaptées à mon environnement et à mon look. Et si je trouve chaussure à mon pied (je ne pouvais pas la laisser passer celle-là...), on verra bien après pour la question de l'achat (Cadeau de Noël? Troc? Seconde-main?).

    Voilà. Sincèrement, je ne pensais pas que ce serait si facile. Et j'envisage peut-être de tenter l'expérience pour MaDemoizelle l'année prochaine...

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique